Lire en Anglais :
Focus sur le vocabulaire

Lire un roman de fiction en anglais peut être déroutant, surtout si l’on se lance pour la première fois.

 

Imaginez une personne non francophone qui ouvre par exemple le roman « Couleur de l’incendie » de Pierre Lemaitre et tombe sur l’incipit :

 

« Si les obsèques de Marcel Péricourt furent perturbées et s’achevèrent même de façon franchement chaotique, du moins commencèrent-elles à l’heure ».

 

Obsèques ? À l’heure ? Du moins ? Quel est ce temps étrange utilisé dans la phrase ?

 

C’est bien sûr la même chose pour nous lorsque nous lisons pour la première fois un document écrit en anglais, ou dans n’importe quelle langue étrangère.

 

Comment déchiffrer les phrases sans connaître tout le vocabulaire utilisé ?

Comment parvenir à saisir le sens global des paragraphes ?

 

Car il faut reconnaître que la lecture fait partie des axes fondamentaux pour progresser en anglais et devient même une source de satisfaction énorme lorsqu’elle est maîtrisée.

Votre premier roman terminé en anglais sera un véritable plaisir et un témoignage de vos progrès et de votre travail.

 

Avant d’en arriver là, il faut évidemment des efforts, vous vous en doutez.

 

Dans un premier temps pour améliorer votre anglais au niveau du vocabulaire de tous les jours, il est nécessaire de s’y confronter le plus souvent possible, si possible avec la même source, régulièrement : si vous entendez les mêmes personnes parler, vous remarquerez plus facilement leurs tics de langage, leurs expressions, les mots qu’ils utilisent et vous pourrez les intégrer dans votre vocabulaire beaucoup plus facilement.

 

- Par exemple, écouter toujours le même podcast est très intéressant. D’une part car vous pouvez faire autre chose en même temps (sport, cuisine…) et d’autre part car c’est souvent dans ce contexte que les personnes parlent « normalement », ce qui est l'objectif pour beaucoup de personnes qui étudient une langue étrangère.

 

- Autre exemple, regarder du sport ou des résumés commentés en anglais ! Vous aurez pas mal de jargon concernant le sport en question, mais aussi des expressions et mots en anglais. Les commentateurs et présentateurs s’expriment en général très bien.

 

- Aussi, des documentaires sur un sujet en particulier (qui vous intéresse) est un très bon outil. Plus vous en regarderez, plus vous saisirez de choses. Les sous-titres en anglais sont une bonne option au début.

 

Petite parenthèse sur les séries et les films : beaucoup de personnes vont vous dire « regarde tes séries et tes films en VO avec les sous-titres, tu vas finir par progresser ».

 

Je suis tout à fait d’accord avec le fait de regarder les films en VO, cela va de soi, mais s’en servir comme moyen de progression ne constitue pas pour moi une source assez efficace, surtout si les sous-titres sont en français : votre cerveau sera occupé à lire les sous-titres et à se concentrer sur les images, ce qui n’est déjà pas mal !

De plus, l’intrigue est très importante et les dialogues sont rapides, ce qui ne vous permettra pas de profiter de votre moment, car, soyons clairs, il est assez fastidieux de mettre sur pause à chaque minute pour vérifier ou revérifier telle ou telle phrase.

 

C’est alors qu’intervient la lecture, qui constitue pour moi le meilleur moyen de progresser.

 

C’est une source intarissable, notamment grâce à internet : livres, magazines, articles, sites internets, et ce, dans tous les domaines !

 

Mon conseil le plus précieux : NE CHERCHEZ PAS A TOUT COMPRENDRE.

 

Comme dirait Anthony Robbins, un psychologue américain : « it’s not necessary to understand everything to be able to use everything ».

 

Mais comment faire lorsque l’on tombe sur un mot inconnu ?

 

Pour cela, je vous propose 4 étapes :

 

- Essayez de comprendre le sens de la phrase dans sa globalité et le mot en question.

- Soulignez le mot et poursuivez votre lecture.

- Revenez en fin de chapitre ou de session lecture et relisez les phrases avec des mots soulignés. Voyez si, après vous être plongés dans la lecture un peu plus longtemps, vous réussissez à mieux saisir ce qui vous a échappé au départ. 

- Cherchez le mot dans un dictionnaire unilingue.

 

Illustrons cette technique:

 

Si l’on prend le livre “The Music of Chance” de Paul Auster, nous lisons à la page 22 :

 

“Without saying a word, Nashe walked to the back of the car, opened the trunk and started looking through one of his bags.”

 

Ici, le sens de la phrase est plutôt élémentaire, même sans connaître le contexte. Un mot semble être un peu plus rare que les autres : ‘trunk’

 

Cependant, si on analyse la phrase, le personnage (Nashe) se déplace à l’arrière de la voiture (“walked to the back of the car”) et y cherche quelque chose (“started looking through one of his bags”).

Il pourrait donc s’agir d’une remorque, d’une caravane ou tout simplement du coffre de la voiture.

 

Est-ce si important de de ne pas avoir ce détail ? Surtout, si l’on suit l’histoire depuis le début, nous devons sans doute savoir si le véhicule conduit par le personnage est une simple voiture ou s’il tracte quelque chose. On peut donc poursuive notre lecture tranquillement. Soulignons tout de même le mot trunk.

 

Si l’on revient en arrière dans le livre, on trouve cette phrase page 3 :

 

“Without pausing to consider the matter very carefully, he paid off his thirty-two thousand debt to the Nursing Home, went out and bought a new car (a red two-door Saab 900, the first unused car he had ever owned) and cashed in on the vacation time that he had accumulated over the past four years.”

 

On a pas mal de chance car de « vrais-amis » se sont glissés dans cette phrase : debt, accumulated, vacation, pausing, consider.

 

Malgré tout, la phrase est plus complexe à comprendre que notre première.

 

Nous avons cependant la confirmation que le personnage achète une voiture (“bought a new car”) et nous avons même le modèle !

Le mot que nous cherchons désigne donc le coffre d’une voiture classique ?

 

Vérifions dans notre dictionnaire unilingue (ici le Paperback Oxford English Dictionnary) :

 

Trunk (American): “the boot of a car.”

 

The boot?

 

Boot (British): “the space at the back of a car for luggage.”

 

BINGO.

 

En prime, on connaît le mot américain et le mot britannique.

 

Revenons à notre phrase. On peut s’intéresser à “cashed in on...” On connaît le cash, l’argent liquide, mais le verbe to cash in on something?

 

Si on regarde la fin de la phrase, on a “the vacation time he had accumulated over the past four years.”, on peut aisément faire le lien avec des congés (“vacation”) accumulés depuis quatre ans.

 

Alors, que fait-on avec des congés depuis 4 ans, on les… prend ? Pas beaucoup d’autres alternatives, n’est-ce pas ? On peut poursuivre la lecture, mais vérifions :

 

To cash in on: to take advantage of

 

BINGO again.

Vous voyez où je veux en venir ?

 

Je vous mets un passage de ce roman, plus loin dans l’histoire. Essayez de lire toute la phrase et appliquez cette technique sur les mots que vous ne connaissez pas.

 

Niveau élémentaire :

 

“You can wear this, Nashe said, it’s way too big for you but at least it’s clean. […] The shirt was so large on Pozzi that he almost drowned in it.”

 

Niveau intermédiaire (+ avancé) :

 

“Pozzi explained that that he normally didn’t smoke, but he liked to have cigarettes on hand whenever he played cards.”

(“Tobacco was a useful prop, and it helped to prevent his opponent from watching him too closely.”)

 

Niveau avancé :

 

“Flower asked Nashe and Pozzi if they would like to count the money themselves, and Nashe was surprised when the kid said yes. As Pozzi meticulously thumbed through each bundle, Nashe slipped ten one-thousand-dollar bills out of his wallet and laid them gently on the billiard table”

 

Surtout, au cours de votre lecture, n’hésitez à lire à voix haute ! C’est très bon pour la mémoire.

 

Pour finir, voici une liste de lecture de romans abordables en langue originale, qui sont d’ailleurs disponibles dans nos locaux et que vous pouvez emprunter gratuitement :)

 

- “The Music of Chance” de Paul Auster → Avancé

- “In the Woods” d’Harlan Coben → Intermédiaire

- “Animal Farm” de George Orwell → Élémentaire

- “Too Much Happiness” d’Alice Munro → Avancé

- “The Prophet” de Kahlil Gibran → Avancé

- “A Bear Called Paddington” de Michael Bond → Élémentaire

- “The Best of Sherlock Holmes” de Sir Arthur Conan Doyle → Intermédiaire

- “Millenium : Trilogy” de Stieg Larsson → Élémentaire/Avancé

- “Game of Thrones” de G.R.R Martin → Avancé

- “The Castafiore’s Jewels (Tintin)” de Hergé → Élémentaire

- “The Indispensable Calvin & Hobbes” de Bill Watterson → Élémentaire

- “Asterix in Britain” de Goscinny→ Intermédiaire

- “Asterix the Gaul” de Goscinny→ Intermédiaire

BIND Victor, Formateur en langue anglaise 

103 avenue carnot

54130 SAINT-MAX

à deux pas de NANCY

06.27.57.80.79

Horaires d'ouverture d'accueil :

Du lundi au vendredi 

8h30-12h30 14h00-19h00

Les samedis matins 

9h-12h30

EURL FORMAPLUME au capital de 5 000€
850 532 391 R.C.S NANCY

Site hébergé par Wix
Wix.com Inc.
Adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158 
Téléphone : +1 415-639-9034